Valdal, Aude et Antoine relancent le brassage en duo

La Valdal est de retour ! Après quelques années de sommeil, cette microbrasserie fondée, en 2016, par Antoine Morandeau sur la commune nouvelle de Valdallière (14) fait à nouveau parler d’elle. Ancien chercheur en sciences des matériaux de construction, Antoine est désormais accompagné de son épouse Aude, elle-même biologiste. Une reconversion professionnelle synonyme de changement de mode de vie pour le couple.

Aude et Antoine ont changé de vie : ils sont passés de chercheurs à brasseurs dans le Bocage virois.

Un retour après une pause de 4 ans

En 2016, Antoine Morandeau avait créé la brasserie Valdal au cœur du bocage Virois, à Valdallière. Il brassait comme la majorité de ceux qui se lancent en tant que micro-entrepreneur sur une activité secondaire. De 2016 à 2018, Antoine a profité de son tout petit volume de production (brassage par 50 litres à l’époque) pour expérimenter et développer une large gamme de recettes, souvent originales.

Après une pause de 4 ans, Aude et Antoine décident de relancer Valdal dans un nouveau format, à deux et à temps plein. Entre temps, le couple a aménagé un atelier de brassage de 500 litres cette fois, dans l’ancienne grange de la maison familiale et élevé deux enfants. Désormais, la brasserie reprend vie à deux. Le couple fait le pari de relancer la Valdal en couple. En effet, aucun n’assure par un emploi « stable » le rôle de « filet de sécurité extérieur ». Mais l’envie de travailler ensemble et la conviction que chacun peut apporter une dimension intéressante et complémentaire à la vie de la brasserie l’emporte et les pousse à sauter le pas.

Malgré cette trêve, l’identité de Valdal reste inchangée. C’est toujours une petite brasserie à l’esprit un brin craft, ancrée dans son territoire. Ainsi, elle utilise largement des matières premières locales (autant que possible malts et houblons normands, miel et herbes du bocage, etc.). Aujourd’hui, Antoine s’appuie sur le grand cahier de recettes qu’il a compilées pendant les premiers pas de Valdal pour proposer une large gamme. Aude et Antoine mixent ainsi des recettes classiques revisitées et d’autres sortant des sentiers battus déclinées avec des bières permanentes et de nombreuses bières éphémères.

Valdal décline les craftbeers Us en craft locales

C’est en 2007, qu’Antoine découvre l’univers des microbrasseries lors de son stage de Master (Antoine est un chercheur…) à Madison dans le Wisconsin. Le mouvement des craft beers est en ébullition aux États-Unis. C’est le déclic. À son retour en France, il brasse alors ses premiers brassins avec un kit de base. Il installe même discrètement quelques seaux dans son laboratoire de recherche pour y brasser la bière de son futur pot de thèse.

Le brewpub de Valdal
En août dernier, Aude et Antoine ont ouvert un bar qui leur sert aussi de boutique.

Au cours d’un second séjour de recherche aux États-Unis, Antoine et Aude sillonnent aussi les brewpubs de Brooklyn. Antoine décide alors d’investir dans du petit matériel pour brasser sa propre bière. Ses premiers brassins seront réservés à la fête que le couple organise pour leur retour en France et à leur mariage. C’est le vrai début de Valdal microentreprise où Antoine enchaîne les recettes et les tests, en parallèle de son travail principal.

Pour le nom, le duo fait simple et efficace. Ce sera Valdal pour Valdallière, la commune sur laquelle est implantée la brasserie et leur lieu de vie. L’ancrage local était très important dès le début du projet, qui mêle, à la fois, l’envie de créer un produit artisanal et intéressant mais aussi un vrai lieu de vie et d’échanges. D’ailleurs, pour y parvenir Aude et Antoine ont ouvert en août dernier, une partie bar-boutique où l’on peut déguster les bières à la pression et visiter la brasserie.

Une gamme cuisinée avec des ingrédients locaux

Le brassage a repris en juillet 2022 après 4 ans de pause. N’empêche, la gamme Valdal propose déjà un savant mélange de classiques revisités et de recettes originales sous la forme de quatre bières permanentes et deux nouvelles recettes éphémères renouvelées régulièrement. Déjà, trois petites nouvelles sont en cours de préparation. Patience, elles seront prêtes dans les prochaines semaines.

Aude et d’Antoine brassent une gamme avec un esprit « Craft » en toute simplicité.

Parmi les bières permanentes, Aude et Antoine proposent la Pale Ale Normande, une blonde douce, fruitée et houblonnée à cru (aux malts et houblons de Normandie) ; la (Re)naissance, une blonde au seigle plus chaude en bouche ; la Queen Elizabeth, une ambrée très douce infusée au thé earl grey pour une note de bergamote et une IPA équilibrée et très aromatique.

Les deux bières éphémères actuelles sont l’Or Vert, une bière de récolte brassée avec des houblons frais de la Houblonnière du Pépin (La Lucerne-d’Outremer dans la Manche), et la Winter is Coming, bière d’hiver au miel du Bocage virois et au piment d’Espelette. Toutes leurs bières sont brassées avec des malts et des houblons produits en bio ou en conversion, et des épices, plantes, miel bio bien souvent locaux !

Des recettes élaborées en duo

Les recettes sont pensées à deux après échanges entre Aude et Antoine. Le style est la résultante de leurs goûts respectifs et de leur profil d’expérimentateurs. N’oublions pas qu’ils sont d’anciens chercheurs qui aiment tester de nouvelles pistes. Le brassage en tant que tel est en revanche l’affaire d’Antoine, qui maîtrise les aspects techniques après plus de 15 ans de brassage. Cela donne une grande variété de bières, qui ne se définissent pas tant par leur couleur (la classique gamme blanche, blonde, ambrée, brune) que par leur recette singulière souvent issue du croisement de plusieurs styles.

Des noms pas piqué des vers

Pour chaque nouvelle bière, le couple de brasseurs part de la recette, issue d’un mélange d’idées, d’envie, de tests et de recherches bibliographiques. Il imagine ensuite l’univers visuel de la bière (le graphisme de son étiquette unique pour chaque recette) et son nom.

La Queen Elizabeth, brassée bien avant la mort de la Reine Elizabeth, vient de leur envie de créer une bière douce aux notes délicates de bergamote. Elle fait écho à la culture du thé à l’anglaise. Le nom et le graphisme, inspiré par les papiers peints de l’artiste anglais du 19e siècle William Morris, en découlent naturellement.

La (Re)naissance, quant à elle, fait référence à la concomitance de la naissance de leurs deux enfants et de la renaissance de la brasserie. C’est la première bière qu’ils ont à nouveau brassée à deux ! Enfin, la Winter is Coming fait résonner un univers qu’ils aiment, l’heroic fantasy.

Un esprit craft et local

La singularité des bières Valdal tient à leur esprit un peu craft cher au cœur de Aude et d’Antoine, mais sans élitisme. Le couple aime donc créer des bières à la fois classiques ou plus osées. L’ancrage territorial est très important pour eux. C’est la rencontre de l’esprit craft et du local qui les motive : être créatifs à partir de ce qu’ils ont autour d’eux. Leur bière au miel du bocage ou encore leur récente Rhubinouze, brassée avec de la rhubarbe de Franck de la Ferme les Radis de Vassy, leur maraîcher bio local, le démontre.

Relancer le principe de la consigne

Dans les prochains mois, Aude et Antoine vont continuer à développer de nouvelles recettes tout en brassant leurs bières permanentes. Deux nouvelles bières éphémères vont bientôt rejoindre la gamme actuelle.

En bons chercheurs qui se respectent, ils poursuivent leurs expérimentations à petite échelle. Le duo brasse la Rhubinouze, en toute petite quantité, ainsi que deux bières aux plantes brassées pour la fête des plantes du collectif PamPam (association des professionnels des herbes médicinales normandes).

Une fois la production bien lancée, le couple envisage une collaboration avec d’autres brasseurs car les échanges autour de nouvelles recettes les intéressent toujours ! Dans les prochaines semaines, Valdal passe toute sa production en bouteilles lavables (33 et 75cl), dans le cadre du projet porté par « Suivez la consigne » pour relancer la filière de réutilisation des bouteilles.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières brasseries ajoutées

Brasserie Ragnar

Pierre-Marie, Pierre et Benoit, créateurs de la Brasserie Ragnar, défendent avec leurs bières inspirées par des recettes du IXe siècle, la part la plus viking de l’identité et de l’histoire de la Normandie !

Brasserie Storig

La bière Storig est une bière artisanale alsacienne, une bière produite selon des recettes ancestrales, inspirées d’une tradition régionale et d’un héritage culturel régional.

Brasserie Burdigala

L’idée derrière La Burdigala et la Goupils, c’est la même depuis le début : que vous preniez un maximum de plaisir à déguster leurs recettes !

Brasserie de Montluc

La Brasserie de Montluc a été fondée en 2020 par Jean-Lo Guinet, le boss du bar à bières Triple B de Saint-Étienne-de-Montluc, entre Nantes et Saint-Nazaire.

error: Notre contenu est protégé.