Trois styles de brassages, mais plusieurs déclinaisons

Table des matières

Les spécialistes classent les bières en trois styles : les Ales, les Lagers et les Lambics, en fonction de la fermentation (respectivement haute, basse et spontanée) choisie pour élaborer la boisson. Voici quelques explications.

Les Lagers

Les Lagers représentent de 80 à 90 % des bières consommées dans le monde et les deux tiers de la consommation en France. Elles sont peu alcoolisées, de couleur dorée, limpides et rafraîchissantes et de fermentation basse. Ceux sont les levures qui travaillent à basse température et se déposent au fond de la cuve. Les bières que nous obtenons sont donc de type Lager, des bières légères, fleuries, finement amères et peu alcoolisées (les Pils ou Pilsner). Contrairement aux Lagers grand public, les Pils sont légères, fraîches, tout en présentant une certaine amertume. À découvrir…

Les Ales

Une série de verres avec de la bière

Ces bières fermentées à haute température sont réputées plus aromatiques que celles issues d’une fermentation basse. Ainsi, les Ales sont souvent de tradition anglo-saxonne, belge ou allemande. En Angleterre, l’India Pale Ale (IPA) est très houblonnée, d’une amertume marquée, d’une grande richesse aromatique en nez. En Belgique, les bières Trappistes sont alcoolisées et leurs arômes sont puissants, fruités et ronds.

J’attire votre attention sur un point important : dans le monde, onze bières seulement sont effectivement brassées dans un monastères(1). En France, en Normandie pour être précis, seule l’abbaye bénédictine de Saint-Wandrille brasse une véritable bière d’abbaye. De fait, les bières dites « d’abbaye” (Leffe, Grimbergen, Affligem) sont rarement brassée par des moines. De fait, il s’agit simplement d’un détournement commercial des grands brasseurs qui veulent faire croire au consommateur peu regardant que leur produit est authentique, de qualité et fabriqué dans le respect des traditions. En plus, elles sont sucrées… trop même.

Chez nos voisins allemands, la Weizenbier ou Weissbier, est une bière « blanche » (élaborée à base de blé) et d’orge, au goût peu amer et avec une forte teneur en gaz qui appartient à la famille des Ales. Bien connue des Britanniques, les Porter et les Stouts, de couleur sombre, et les bières Blanches non filtrées et d’aspect laiteux sont aussi des Ales. Enfin, de nombreuses bières dites spéciales comme les bières de mars ou de Noël sont issues de fermentation hautes.

biere et pousse

Les Lambics

Les Lambics sont produites généralement près de Bruxelles, en Belgique. Elles sont obtenues par fermentation spontanée. La contamination du moût s’effectue par les bactéries présentes dans l’environnement, sans ajout de levures. C’est une bière à part entière, acide, vieillie en fût de chêne, peu pétillante et peu mousseuse. Il y a des amateurs… Les bières Lambics sont parfois aromatisées aux fruits comme la Kriek (cerise). Par ailleurs, la Gueuze est une bière puissante obtenue par assemblage de jeunes et vieilles Lambics. N’empêche la Faro est une Lambic fraîchement brassée à laquelle on rajoute mélasse et sucre candi brun.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

(1) Onze bières bénéficient à ce jour du précieux label Authentic trappist product (ATP) : Achel, Chimay, Orval, Rochefort, Westmalle et Westvleteren (Belgique). Trappe et Zundert (Pays Bas). Restent les Engelszell (Autriche), Spencer Trappist Ale (USA) et Tre Fontane (Italie).

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières brasseries ajoutées

Brasserie de Launay

La brasserie de Launay produit et diffuse ses bières dans le nord de la Bretagne, à travers le Pays de Saint Brieuc, « Bro Sant Brieg » en breton

Microbrasserie L’éveilleuse

La microbrasserie de David Léveillé propose depuis 2019 quatre bières différentes : la Montaigu, la Lavalloise, la Mayennaise et l’Erve.

La Chahuteuse

Pas du genre à se faire mousser, Romain Bednarowicz (frère de Dave, le créateur de la Belle Joie) a fondée la Chahuteuse en 2020 à Argentan dans l’Orne (61).

La Brasserie Normande

Suite à une reconversion professionnelle, Christophe Beyon produit La Léopard, une blonde pétillante, depuis 2019 à Avranches, en Normandie.

error: Notre contenu est protégé.