Les bières artisanales bio du littoral normand

Table des matières

La brasserie artisanale Les Travailleurs de l’Amer produit des bières bio de grande qualité, produites de façon artisanale dans La Hague, à 20km de Cherbourg. Rencontre avec Guillaume de Lestrange, le capitaine de l’équipage.

Peux-tu revenir sur l’histoire des Travailleurs de l’Amer ?

L’aventure débute en 2014 lorsque David Cosseron, maître-brasseur, fonde la microbrasserie Les Travailleurs de l’Amer à Bretteville-sur-Ay, sur la côte Ouest du Cotentin. Le nom de sa brasserie est un clin d’œil à Victor Hugo. L’auteur du roman « Les travailleurs de la mer » a en effet vécu de longues années d’exil à Guernesey, l’île anglo-normande située juste en face. Victor serait même venu dîner à 200 mètres de la brasserie juste avant son départ pour l’exil en 1855.

La brasserie prend une nouvelle dimension en décembre 2018 lorsque j’arrive avec mes associés. L’équipe déménage et installe le nouvel atelier de brassage augmenté d’un espace de vente direct sur la commune des Pieux. David est toujours le garant de la bonne exécution de nos recettes originales. Simon La Salle s’occupe de la communication et du marketing. C’est à lui qu’on doit la charte graphique de la brasserie déclinée sur le site, les étiquettes et l’ensemble des outils de promotion. Nous sommes entourés, depuis 2019, de Julie Tomietto, chargée de l’animation du magasin des Pieux et de la prospection commerciale en Normandie. Plus récemment nous accueillons Yann Bergis et Marie Guiffard, deux brasseurs en contrat de professionnalisation.

Comme dans toute aventure, il y a un déclic. Quel est le tien ?

Je connaissais la brasserie et les bières de David car je les proposais aux visiteurs du jardin botanique de Vauville, l’oasis du Cotentin, que je co-gère. J’appréciais notamment son ambrée et sa stout. Aussi, lorsque j’ai appris qu’il voulait arrêter pour des raisons personnelles, je lui ai proposé de reprendre la brasserie et de l’embaucher comme Maître -Brasseur.

Atelier Brasseur de l'Amer

Un mot sur la gamme des Travailleurs de l’Amer ?

David a toujours développé des bières inspirées par les Ale anglaises. Des bières bio issues de malts 100% normands et de houblons anglo-saxons aux recettes très classiques, des ales anglaises droites et à la subtile amertume.

Nous brassons des bières que nous aimons selon la méthode traditionnelle dite en refermentation haute. Elles ne sont ni filtrées, ni pasteurisées. Simon et moi souhaitions rendre hommage aux actuels travailleurs de la mer. L’hommage au peuple de la mer perdure à travers nos bières biologiques brassées ici avec du malt de Normandie.

La blonde des Travailleurs de l'Amer

Sur les étiquettes, pas de mannequin, mais des locaux photographiés par Markus Pritzi ; Cédric, pêcheur de homards à Omonville-la-Rogue, Félix, pêcheur de coquillages à Granville, Mathias le chasseur d’épaves ou bien Jacques, petit pêcheur à la retraite… Un bel hommage « Au noble petit peuple de la mer », décrit par Hugo.

Où trouve-t-on les bières des Travailleurs de l’Amer ?

Partout en Normandie sauf en GMS ! Nos bières sont sur les tables des restaurants et chez les cavistes. On les trouve aussi dans les magasins d’associations, comme La ruche qui dit oui, Cotentin terroir, La croisée des paniers ou Cotentin shop, gérés souvent par les producteurs eux-mêmes. Il y a les épiceries fines, où les bouteilles sont choyées comme autant de petits bijoux. Il y a aussi le réseau des BioCoop qui a toujours été un soutien. Ils ont été là, tout le temps durant la crise. Ce sont de solides partenaires. Notre priorité va aux circuits courts et aux distributeurs fidèles.

Qu’est-ce qui singularise les Travailleurs de l’Amer ?

Notre ADN est ancré dans le local et le bio. Des matières premières au maître-brasseur, en passant par le packaging, nous misons sur le circuit court. Nos matières premières sont exclusivement issues de l’agriculture biologique (la gamme est labélisée bio par Écocert depuis 2019). Nos malts sont travaillés par Normandie malt à Bayeux et nous sommes adhérents de l’association Houblons de Normandie animée par Guillaume Mesnildrey. Notre électricité est issue à 100% des énergies renouvelables. Enfin, nous valorisons aussi nos drêches. Elles sont distribuées aux vaches écossaises Galloway élevées en plein air par Guillaume dans les landes de Vauville.

Est-ce qu’il y a un projet qui vous tient à cœur ?

C’est certainement notre engagement pour la promotion du littoral normand et notre campagne de soutien à la SNSM en partenariat avec les Tricots Saint James. Nous reversons 40 centimes par bouteille sur la brown ale pour aider nos amis de la station SNSM de Goury à acheter un nouveau canot de sauvetage.

D’ailleurs, pour poursuivre notre démarche, nous sortirons une New-England IPA ou NEIPA en mai. Nous continuons l’opération de soutien à la SNSM sur cette nouvelle recette, puisque c’est Aurélie Sanson, infirmière bénévole à la Station de Goury, qui sera sur les étiquettes.

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. »

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières brasseries ajoutées

Brasserie La Roteuse

Fabrication et vente de bières à Gevrey-Chambertin, au coeur de la Bourgogne. Vente en fût et location de tireuse Visite de la brasserie

Brasserie Kerav’Ale

La Brasserie Cidrerie Kerav’Ale a été fondée en juillet 2005  par Jean-Yves Jacob qui a toujours eu la passion de la bière, mais également du cidre. 

La Fabrique des GrÔ

Pour Rémi et son acolyte Thibault, le brassage artisanal est une passion, ils travaillent sans relâche pour vous offrir des bières d’exception à Maxéville, près de Nancy.

error: Notre contenu est protégé.