La Mouette, la brasserie urbaine caennaise

Table des matières

La brasserie La Mouette est la première microbrasserie urbaine de Caen. Elle a été fondée par Hugo Guérin et Olivier Guérin. Aujourd’hui, l’amateur de bières locales croise régulièrement le volatile sur les comptoirs de la région. « Kek-kek »…

Est-ce que tu peux te présenter ?

En 2015, après avoir obtenu mon doctorat en physique nucléaire, j’ai pris une année sabbatique avec ma compagne et mon premier enfant. Comme j’avais en tête de poursuivre ma carrière et de faire de la recherche fondamentale nous nous sommes installés à Caen, où j’avais fait une partie de mes études. Ici, il y a le Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (le Ganil) et nos familles (Hugo Guérin est d’Alençon). À mon retour en Normandie après cette année en Guadeloupe, j’avais un peu disparu des radars de la recherche… Et idéalement pour faire des années de post-doc, j’aurais dû partir à l’étranger… Faire le sacrifice de ma vie de famille n’était pas envisageable. J’ai donc décidé de faire autre chose. J’ai été professeur de maths dans un lycée caennais et j’ai commencé à brasser dans mon garage. Je me souviens, c’était 30 litres de ce qui deviendra la Mouette qui Braille (la blonde de la gamme). Ce sont les débuts des bières de la brasserie La Mouette…

Hugo de la brasserie La Mouette

Comment as-tu attrapé le virus du brassage ?

Pendant mes années à Bordeaux, dans le laboratoire où j’étais, un post-doctorant brassait chez lui et un collègue de mon équipe chez un brasseur du coin. Ils ont aiguisé ma curiosité… Lorsque j’ai dû réorienter ma vie, j’ai hésité entre devenir maraîcher et brasseur. Afin de préserver mon dos, j’ai opté pour la création d’une microbrasserie avec Olivier Guérin, mon comparse. Nous avons franchi le pas lorsque le local s’est présenté et inauguré la brasserie La Mouette en décembre 2017. Nous proposons des recettes simples élaborées avec ce que nous avons à disposition, nous utilisons l’eau du réseau sans pré-traitement avant brassage. La bière est un produit vivant, il est normal que le goût puisse évoluer suivant les saisons.

Pourquoi avoir choisi une mouette comme mascotte ?

Pour la brasserie, nous cherchions un nom simple et courant avec un lien avec la Normandie sans tomber sur les images traditionnelles de notre région. La mouette rappelle l’univers maritime que nous aimons et puis c’est un clin d’œil à Gaston lagaffe. Elle braille, danse, penche, râle, dérouille, smash et claque… Un chouette programme.

Un mot sur les projets à venir de la Brasserie La Mouette ?

Depuis novembre nous avons mis en place un point de vente avec Diégo Laporal, de la boulangerie le Pain vivant, qui propose ses pains au levain bio. J’ai un projet en commun avec Luc Carlier de la brasserie de Renart, brasserie de Caen également. Et puis, il est aussi prévu de faire quelques travaux afin d’améliorer l’ergonomie des postes de travail et d’augmenter notre capacité de production (passer de 250 à 500 hectolitres).

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. »

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières brasseries ajoutées

Brasserie Belle de Maine

Créée en 2012, à Bouchemaine, aux portes d’Angers, la brasserie de la Belle de Maine est une entreprise familiale qui propose 6 bières permanentes.

Brasserie la Cabaude

Olivier Balaresque est un passionné qui produit sa bière depuis 2015 à Olonne sur Mer en Vendée.

Brasserie Champdoré

Les bières de la brasserie Champdoré vous emmèneront à la découverte d’un univers  vaste et coloré, pour un moment de dégustation, de convivialité et de plaisir.

Brasserie Hexagone & Ales

Avec la brasserie Hexagone Ale, la notion de production « locale » n’est plus régionale, mais nationale !

error: Notre contenu est protégé.