« Nos bières porte un nom encré dans notre terroir »

Table des matières

Blondes, ambrées, brunes ou de Noël, les bières de La Lie brassées par Érika et François Vassout à Saint-Rémy-sur-Orne font mousser la Suisse normande depuis 2016. Et nous, nous adorons !

Peux-tu nous raconter l’histoire de La Lie en quelques dates clés ?

En 2007, après mes études en Économie sociale et solidaire, je me rends compte que je préfère les métiers manuels. Après plusieurs expériences, je découvre le brassage et c’est le coup de cœur. Je brasse alors ma première bière avec un kit acheté dans le commerce comme d’autres à l’époque. Un an plus tard, je crée la brasserie artisanale de Gambais, 1ère brasserie bio d’Ile de France. Je brasse alors dans la grange de mes grands-parents. C’est aussi à cette époque que je rencontre Érika. En 2011, nous découvrons la Suisse Normande et Saint-Martin-de-Fontenay, où nous posons nos valises et les cuves de la Brasserie La Lie.

A l’époque, nous travaillions 70 heures par semaine. Il était temps de franchir un cap et de penser entreprenariat ! C’est pourquoi, en 2014, nous arrivons sur le site actuel de Saint-Rémy-sur-Orne, plus près de notre maison. Cette aventure nous a permis de faire de belles rencontres comme l’équipe de Calvados Stratégie qui nous a accompagné, celle de la banque éthique NEF, un ancien cadre du groupe brassicole AB InBev pour les conseils techniques, etc.

Pourquoi privilégier les bières bio ?

Je viens de l’univers du bio avant celui de la bière. Le terroir ça compte. La production de la brasserie La Lie a gardé l’identité 100% bio du projet de Gambais. Tout est issu de l’agriculture biologique, nous avons les certification AB et Nature et Progrès. L’orge pousse en Normandie avant d’être torréfié. Nos houblons sont bio également. Si la gamme est classique, avec une blonde, une brune, une ambrée, une rousse… chacune de nos bières porte un nom encré dans notre terroir : La Caenette, Au Prè de ma Blonde, Ça sent le Sapin, Quai des Brunes, l’Ambrée du Hameau, Conte et Fleurette ou la Triple à la mode de Caen.

Nous faisons aussi des bières à façon pour des festivals (la Recto Verso pour les Vers Solidaires par exemple) ou des évènement comme la Triple Six pour l’anniversaire de la Radio 666 d’Hérouville-Saint-Clair. Nous recherchons l’authenticité dans notre production en apportant notre touche personnelle à des recettes qui ont fait leur preuve.

Brasserie de la Lie
François Vassout a fondé la Brasserie La Lie en 2011 en Suisse normande.

Avez-vous atteint votre rythme de croisière ?

Cela fait 12 ans que je brasse de la bière. En 2008, il n’y avait que 300 brasseries artisanales en France et seulement 5 en Île-de-France avec plus de 10 millions d’habitants. Le désert quoi. Aujourd’hui, il y a entre 1.500 et 2.000 brasseries… Nous grandissons à notre rythme. Et aujourd’hui nous avons la taille idéale. L’équipement est bien dimensionné pour notre capacité de production.

En installant une nouvelle salle de brassage sur mesure et une chaine d’embouteillage, la brasserie s’est bien structurée. Avec une production de 2.000 hectolitres par an, notre brasserie est bien dimensionnée. Nous avons deux nouvelles recettes en préparation… Mais chut !

Est-ce que l’ancrage dans le terroir normand compte beaucoup ?

La notion de circuit court est importante pour nous. Certains des produits de base nécessaires pour faire nos bières sont produits en Normandie. Ainsi, notre réseau de commercialisation se compose de petits commerçants locaux, de magasins bio, de cafés-restaurants de proximité. Près de 95% de notre production est distribuée en Normandie. Même l’outil de production est en partie normand. Par ailleurs, les cuves ont été fabriquées par Leconte Inox, une PME de Vire, selon les plans dessinés par François.

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières brasseries ajoutées

Brasserie de Launay

La brasserie de Launay produit et diffuse ses bières dans le nord de la Bretagne, à travers le Pays de Saint Brieuc, « Bro Sant Brieg » en breton

Microbrasserie L’éveilleuse

La microbrasserie de David Léveillé propose depuis 2019 quatre bières différentes : la Montaigu, la Lavalloise, la Mayennaise et l’Erve.

La Chahuteuse

Pas du genre à se faire mousser, Romain Bednarowicz (frère de Dave, le créateur de la Belle Joie) a fondée la Chahuteuse en 2020 à Argentan dans l’Orne (61).

La Brasserie Normande

Suite à une reconversion professionnelle, Christophe Beyon produit La Léopard, une blonde pétillante, depuis 2019 à Avranches, en Normandie.

error: Notre contenu est protégé.