Un paysan brasseur au cœur du Pays d’Opale

Depuis plus d’un an et la reprise de l’exploitation céréalière familiale à Fiennes, Édouard Leleu a diversifié l’activité de la ferme en devenant brasseur. Pour les bières La Risquette, il utilise l’orge et le blé qu’il produit pour élaborer ses recettes.

Édourad Leleu
Édourad Leleu a fondé La Risquette pour diversifier l’activité de la ferme familiale en 2021.

Devenir brasseur récoltant

« La Risquette est une microbrasserie installée à Fiennes (62) dans l’ancienne salle de traite de notre ferme », présente Édouard Leleu. Ayant à cœur d’utiliser de bons produits il a choisi d’utiliser les céréales (orge et blé) qui poussent dans ses champs dans la fabrication de ses bières. Il est fier d’être brasseur récoltant !

Mais avant de brasser sa bière, Édouard a occupé pendant une dizaine d’années différents postes dans le secteur bancaire. Sur son temps libre, il brasse en amateur. Un gars du Nord, quoi. « J’ai dû prendre une décision pour la reprise de la ferme suite au départ en retraite de mon papa, et de là est née l’idée de compléter l’activité agricole par une brasserie pour valoriser notre production. » Pour se professionnaliser, Édouard suit une formation au lycée agricole de Wagnonville au cœur du Douaisis, une région au savoir-faire brassicole traditionnel.

Des bières permanentes et des éphémères

« Aujourd’hui, je brasse une gamme permanente de quatre bières. Il y une blonde, une blanche épis, une ambrée et une quadrupel, détaille le jeune brasseur. J’ai sorti également quelques bières éphémères comme celle à la « cerise griotte » ainsi qu’une IPA. Dès la rentrée, je proposerai une bière au café ». Édouard Leleu est seul à bord de La Risquette… ou presque. « Je m’occupe de toute la partie brassage, de l’embouteillage et de la partie commerciale. Ma conjointe m’épaule pour le site et les réseaux sociaux notamment. »

Dans son projet, il y a la volonté forte de bien travailler. « En ouvrant ma microbrasserie, j’avais vraiment à cœur de privilégier le circuit court avec des produits locaux. Le fait de pouvoir utiliser directement mes produits (céréales et levure) m’a permis de le concrétiser », assure Édouard.

« Être agriculteur et brasseur est mon atout »

Édouard Leleu estime « que le principal atout de La Risquette est le fait d’être brasseur et agriculteur. Utiliser également de la levure liquide qui appartient à la brasserie dans notre production est un plus. » Afin de dynamiser son établissement, Édouard organise des concerts. Il a prévu une série de travaux d’ici le premier trimestre 2024 pour adapter son bar à la saison hivernale. À suivre donc…

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

©mesbieres

Dernières brasseries ajoutées

La Brasserie de l’Arbre

En février 2021, Jean Boisnard a fondé La Brasserie de l’Arbre, à Bagnoles-de-l’Orne, une région davantage associée au cidre et au poiré.

La Ferme des Chèvres Brasseuses

Marc et Sophie Burgerjon ont crée la Ferme des Chèvres Brasseuses dans l’exploitation familiale d’Authieux-du-Puits, prêt du Merlerault (61). Sophie brasse et Marc fabrique des fromages de chèvres.

Brasserie La Bonlohi

Matthieu Laclaire ouvre la Brasserie La Bonlohi au cœur des Hautes Vosges, à Gérardmer, en 2023. Après de multiples essais, une formation à Nancy et un an de travaux, il quitte son emploi d’ingénieur et se lance.

La Brasserie Feloni

C’est avec l’envie de tourner une page professionnelle que Félix Saulle a créé la Brasserie Feloni au Vigan, au cœur des Cévennes.

error: Notre contenu est protégé.