La « pasionaria » de la filière brassicole française

Table des matières

Aujourd’hui, Élisabeth Pierre est une spécialiste reconnue par les acteurs de l’univers brassicole français. Tour à tour zythologue, auteure, éditrice, conférencière, sommelière bière… Militante, cette touche-à-tout transmet sa passion pour la bière au plus grand nombre.

Qui es-tu Élisabeth Pierre ?

Après une première vie dans l’enseignement, la radio, la com’ et le marketing qui m’a amenée… à la bière. Il y a 20 ans, j’ai décidé de me lancer en tant qu’indépendante pour développer la culture bière en France auprès des connaisseurs et amateurs de bières et de bons produits. Cette passion qui grandit chaque jour, je la partage de plusieurs façons. En écrivant sur les brasseurs et brasseuses, les brasseries, leurs produits… pour le Guide Hachette des Bières. Le premier volume date de 2014… C’était mon premier livre et le 8° vient de sortir…

En accompagnant les pros et les futurs pros avec des parcours de formation sur mesure. J’ai créé l’Académie Bierissima, dans ce sens. En animant un podcast intitulé La Brasse (production Ground Control), où je donne la parole à celles et ceux qui font avancer les choses chacun à leur niveau. En éditant le magazine Bières & Mets. Et enfin, en créant le verre EPI résultat d’une année de recherches et de tests.

Dégustation avec Élisabeth Pierre

Quel est le point de départ de ta passion pour la bière ?

J’ai découvert cet univers dans mon autre vie ! Quand j’étais directrice de la communication de la fédération des brasseurs, à une époque où il ne restait qu’une quarantaine de brasseries en France et où l’image de la bière était extrêmement malmenée. Mon rôle était de redorer cette image.

Ce sont les rencontres et le travail avec de grandes figures de la bière, en France comme à l’étranger, qui m’ont insufflé cette passion. Des brasseurs, mais aussi des chefs, des artisans et des producteurs. Cela a été naturel pour moi de continuer sur ce chemin, pour militer au quotidien et continuer à mieux faire connaître cet univers brassicole.

Élisabeth, tu fais tant de choses, quel est ton métier ?

Plus qu’un métier, je préfère utiliser les mots de vocation et de transmission. Transmettre, dans son sens originel, évoque bien ce que je fais au quotidien. Faire passer d’un état à un autre, avec cette notion de cheminement, de voyage, de trajet. Je l’applique à la culture bière dans son ensemble car chaque personne, à un moment donné (initiation, approfondissement, expertise), sur un sujet donné (technique, culturel, gustatif, gastronomique…) est concernée.

Mes outils sont les mots (auteure, éditrice), les cours (formatrice), les sens (zythologue). Ces outils en évolution constante m’amusent. J’aime être toujours en recherche, dans une posture « d’étudiante à vie » selon la formule de Yvan de Baets de la Brasserie de la Senne. Je me vois donc comme une « courroie de transmission ». J’aime fédérer, partager, faire avancer les choses est mon carburant. Le plus important pour moi, derrière le produit, c’est la personne, l’humain.

Élisabeth Pierre est une zythologue reconnue par la profession
Élisabeth Pierre est une zythologue reconnue par la profession @Nicolas Jahan

Tu es une figure incontournable du paysage brassicole ?

Waouh ! Figure incontournable, je suis touchée. Quand j’ai démarré, c’était un vrai étonnement de la part des personnes qui s’inscrivaient aux premiers ateliers dégustation que je proposais. J’ai réuni huit personnes dans une cave pour déguster des bières, des fromages ou des chocolats. Inutile de te dire que c’est seulement la passion qui m’a fait tenir.

A l’époque, je pouvais lire la surprise sur le visage des participants dès leur arrivée. Ils étaient quasi certains que ce serait un homme. À la fin, les femmes me disaient « on est tellement contentes ! On s’est senties prises en compte, écoutées, ça nous a aidées à davantage participer ». Ce type de réactions est évidemment plus rare aujourd’hui, il y a heureusement de plus en plus de femmes dans cet univers brassicole. Dans le contexte de mes débuts, c’est une autre histoire…

La suite

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières brasseries ajoutées

Brasserie Belle de Maine

Créée en 2012, à Bouchemaine, aux portes d’Angers, la brasserie de la Belle de Maine est une entreprise familiale qui propose 6 bières permanentes.

Brasserie la Cabaude

Olivier Balaresque est un passionné qui produit sa bière depuis 2015 à Olonne sur Mer en Vendée.

Brasserie Champdoré

Les bières de la brasserie Champdoré vous emmèneront à la découverte d’un univers  vaste et coloré, pour un moment de dégustation, de convivialité et de plaisir.

error: Notre contenu est protégé.