Chinquante nuances de bières

Table des matières

Enfants du Val de Saire, Frédéric Marie et Fabrice Lahaye ont créé avec leur amis et associé Charles Lepers la Pinte de Saire, la brasserie artisanale de Saint-Vaast-la-Hougue, dans La Manche. En 2022, une nouvelle brasserie d’environ 800 m2 verra le jour. En voilà un scoop !

Frédéric, peux-tu nous présenter la Brasserie Pinte de Saire ?

Nos ateliers sont situés à Saint-Vaast-La-Hougue, dans le Cotentin. Pour info, notre commune a été élue Village préféré des Français en 2019 dans l’émission TV animé par Stéphane Bern. On y brasse avec passion la Chinquante. Aujourd’hui, notre équipement neuf a une capacité de production de 10 hectolitres, soit la possibilité de sortir 20 hecto par jour. Notre capacité de stockage est de 120 hectolitres. Nous proposons nos bières en fût recyclable Keykeg et en fût Inox.

Frédéric Marie, fondateur de la Pinte de Saire

Quels sont les moments clés de son histoire ?

Au départ, en 2017, nous avons créé la Société SAS Brasserie Pinte de Saire avec mes amis et associés, Charles Lepers et Patrice Lahaye. Ensuite, jusqu’en mars 2019 nous avons produit la Chinquante sur le principe des bières à façon chez Charles, maître brasseur de père en fils depuis six générations à Lille (59). Comme les feux sont au vert, la banque croit à notre projet. Nous pouvons investir et installer notre brasserie toute neuve à Saint-Vaast-La-Hougue. Les premières bières, issues de notre fabrication locale, sortent sur le marché dès juin 2019.

Nous venons d’investir dans du matériel pour augmenter la productivité de la brasserie. L’atelier compte deux fermenteurs de 50 hectolitres, deux cuves de garde de 20 hectolitres, une laveuse-enfûteuse, pour passer sur le fût inox. Nous avons aussi une nouvelle table d’accumulation, une encaisseuse et une scotcheuse pour notre ligne d’embouteillage.

Est-ce qu’il y a un déclic qui vous a incité à tenter l’aventure ?

C’est la passion de la bière que transmis mon ami et associé Charles que je connais depuis le lycée. Le déclic intervient surtout lorsque mon troisième ami et associé Fabrice, entrepreneur dans le e-commerce, me fait remarquer qu’il n’y a pas de bière artisanale dans le Val de Saire. A ce moment-là, j’avais le mal du pays après avoir passé 10 ans à Paris dans des fonctions commerciales… C’était le bon moment pour s’associer et se lancer ensemble en additionnant nos compétences respectives.

D’où vient le nom Brasserie Pinte de Saire ?

La vraie raison c’est que nous devions nous installer dans l’ancienne coopérative laitière de la Pointe de Saire. On a donc enlevé le « o » de « Pointe » pour faire la brasserie de la « Pinte de Saire » et faire un jeu de mot. Notre logo arbore d’ailleurs La Tour de la Hougue, construite à Saint-Vaast sur ordre de Vauban en guise de tireuse à bière…

Et celui de votre gamme ?

Pour le nom de notre marque La Chinquante, c’est arrivé à l’occasion d’un apéro… Il nous arrivait fréquemment de se parler en patois, les maraîchers de la région et surtout les pêcheurs de Saint-Vaast parlent souvent en Patois.

Lorsque nous cherchions un nom avec Fabrice, la référence au département de la Manche et le chiffre 50 s’est imposé. « Chinnqqqquuuuannnte », ça sonné quand même bien ! Et puis les jeux de mots sont nombreux. Dans le bourg on roule à « Chiinnqqqquuaante » ; je te l’ai dit « Chhiiinnnqquuante coups » ; le 21 juin ce n’est pas la fête de la musique, non « Ché le Top Chinqquuuaaannte ». etc.

Comment se décline la gamme de la Pinte de Saire ?

Notre gamme de bière est constituée de six recettes permanentes :

  • Une blonde légère à 5°,
  • une ambrée qui titre 6° au goût légèrement caramélisé élaborée avec 4 variétés de malts,
  • notre triple à 8° avec 3 houblons différents et 3 variétés de malts. Son retour en bouche a un léger goût de biscuit,
  • une blanche à 5°, vraie blanche avec 20% de blé et d’avoine crus infusée à l’écorce d’orange, au gingembre et au piment d’Espelette,
  • l’US Pale Ale Victory à 5°, notre American Pale Ale aux houblons américains très portée sur des saveurs tropicales. L’étiquette fait honneur au débarquement en Normandie et aux alliés avec son étoile et son casque américain,
  • notre Gin Ale à 5°, une blonde infusée à la baie de genièvre, aux concombres et aux pétales de rose.

Nous brassons aussi deux bières éphémères. La Chinquante du Printemps à 5° (blonde infusée à la camomille et refermentée au miel) et la Chinquante de Noël à 7,5° (base ambrée infusée à l’écorce d’orange et à la cardamome).

Toutes ces recettes sont élaborées conjointement entre associés pour tirer le meilleur de ce qu’on veut transmettre de notre vision de la bière : de la légèreté, des saveurs subtiles en infusion et surtout de la garde pour nos bières… Peu importe les euros dépensés en communication et en marketing, une bonne bière a toujours besoin de temps !

Qu’est-ce qui singularise la Pinte de Saire de ses confrères ?

D’abord, nous avons une stratégie de commercialisation en mono étiquette sur l’intégralité de notre réseau de revendeur. Localement, la marque Chinquante bénéficie d’une forte notoriété spontanée et nous travaillons dans ce sens. Concrètement, nous commercialisons nos produits d’appels (blonde, ambrée et les bières de saisons) en grande distribution avec une politique marketing forte (PLV, présentoir Chinquante en bois de peuplier, flyers, affichage, réseaux sociaux…) afin de répondre aux attentes de nos revendeurs en libre-service.

Bières Chinquante et le fort Vauban de

Ensuite, on se différencie sur l’événementiel. Depuis nos débuts, armés de nos tireuses, nous répondons à toutes les manifestations culturelles, sportives et musicales de la région. L’objectif est de gagner en notoriété et en visibilité de marque sur des événements festifs. Après avoir retenu notre nom, le grand public doit naturellement acheter une bouteille en rayon. Ce segment nous a aussi permis de gagner en expérience sur le fût, de faire plus de volume et d’aller chercher beaucoup de bar en tirage pression. Gardons en tête que le réseau CHR en bière pression est une grosse vitrine pour la brasserie et la vente de la bière bouteille.

« La bière de Monsieur tout-le-monde »

Par ailleurs, nous affectons l’intégralité de notre gamme de bières spéciales sur le réseau caviste, épicerie fine et supérette qui proposent plus de conseils. Notre but est que Monsieur tout-le-monde après avoir goûté et aimé une Chinquante blonde sur un événement ou en libre-service, aille chez son caviste ou son épicier pour découvrir les bières plus spéciales qui complète notre gamme.

Enfin, nous nous singularisons aussi avec nos bières que nous voulons légères (sans les charger trop en houblon…) adaptées aux habitudes normandes encore un peu loin de la culture bière du Nord de la France ou internationale… Nous sommes également les seuls à proposer nos bières en bouteille Champenoise verte foncée en 75cl en référence au cidre normand dans l’esprit du consommateur… Tous nos concurrents proposent des bouteilles brunes en 75cl et cela nous permet de se différencier dans les rayons !

Quels sont les futurs projets de la Brasserie Pinte de Saire ?

Nous venons de valider un partenariat avec un réseau de GMS sur toute la Normandie jusqu’aux portes de Paris. Cela va nous aider à consolider notre croissance grâce à la distribution en direct renforcée d’une force commerciale sur le terrain en réseau traditionnel pour évoluer dans les 3 à 5 ans avec des distributeurs sur du « quai départ ».

Plutôt que de faire 100% des livraisons en direct auprès de nos clients, nous allouons une partie de notre clientèle à ce distributeur national de boisson qui nous assure un volume annuel sur commande avec son propre service logistique. Dans le jargon des brasseurs c’est du « quai départ ». En bref, on marge moins mais on se rattrape sur le volume… C’est aussi le moyen de faire connaître la Chinquante loin de notre point de production.

Sinon, question gros projet, je peux t’annoncer, que nous allons faire construire d’ici à 2022 une nouvelle brasserie d’environ 800m2 avec magasin de vente direct, une taproom, des terrasses, des visites et un atelier sur place. Nous souhaitons partager notre passion et développer aussi les ventes sur place à Saint-Vaast-La-Hougue.

Et boujou t’cheu té !

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. »

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières brasseries ajoutées

Brasserie ÔLIEU

ÔLIEU est une brasserie artisanale biologique installée à Nevers en centre ville.

Brasserie Abbaye de Clairmarais

Une brasserie, installée au coeur de la ferme de l’Abbaye, dans l’ancienne bergerie afin de restaurer et préserver ces bâtiments riches d’histoire.

Brasserie la Moussette

Marjolaine Halley et Arnaud Boubet ont commencé à brasser la Moussette en 2019. Ils ont choisi ce nom en référence au succulent crustacé dont les juvénile sont appelés « moussettes » dans ce coin de la Manche.

Les Bières du Donjon

Les bières du Donjon est le projet de Romain Flesch et Alexandre Brunier de combiner l’histoire médiévale avec le brassage de bières de qualité et savoureuses en Bourgogne.

error: Notre contenu est protégé.