Brasse ma poule !

Séverine Pinard a démarré l’activité de la Brasserie Co-Kot’ en 2019. Son atelier est situé à Saint-Léger-du-Bourg-Denis, près de Rouen, en Normandie. Épaulée par son super-héros, elle brasse des bières avec une bonne dose d’humour… et de houblon !

Un projet autour de la bière

En septembre 2019, Séverine Pinard décide après un parcours de 20 ans d’activité dans le social de lancer avec son compagnon « super-héros » un projet de brasserie. « Mon idée était de créer des recettes de bières et de les brasser de façon artisanale, assure Séverine Pinard. L’objectif était de partager un moment convivial autour d’une boisson fédératrice. »

©jbdecaen_rock_photographer

Son projet est initial était « géant ». Elle voulait développer un lieu d’accueil et de partage de savoirs autour de la permaculture, l’apiculture, la spiruline et la fabrication de la bière, bref autour de la terre. « Je l’ai redimensionné et donné naissance à la Brasserie Co-Kot’ », explique la brasseuse.

Une charade pour le nom de la brasserie

Pour sa microbrasserie, Séverine a choisi de lui donner le nom de Co-Kot’’.

Voici l’explication :

  • Mon premier est « Co » comme collectif, collaboration, coopération, commun, coéquipier… qui signifie « avec, ensemble »,
  • Mon deuxième est le « trait du six » comme le lien ou l’union,
  • Mon troisième est « Kot » comme le chant d’une poule,
  • Mon quatrième est « ‘ » comme un mouvement ou une suite,
  • Et mon tout donne Co-Kot’.

Facile, hein ?

Un équipement pour réduire la fatigue

Comme d’autres brasseurs, Séverine Pinard met en place des astuces pour simplifier toutes les tâches mises en œuvre pour faire fonctionner une brasserie artisanale. « La majorité de mon matériel est sur roulettes, détaille-t-elle. J’utilise un palan, un diable, un transpalette, un élévateur de charges type Génie pour le transport et le levage. » N’empêche, elle se sert aussi de la gravité pour réduire le bruit de la pompe. Mieux Séverine a déplacé le compresseur à l’écart dans une autre pièce pour éviter qu’elle ne devienne sourde.

Une gamme riche et variée

Séverine élabore toutes les recettes de la Brasserie Co-Kot’ selon ses gouts, ses envies et ses retours d’expériences. « Je peux dire qu’elles sont bien dosées en houblon, assure-t-elle. Ma gamme permanente est composée de cinq bières « apéritives » dont les étiquettes sont illustrées par une poule héros ou héroïne en lien avec le style de la bière. Ses personnages nous rappellent que chacun d’entre nous est un héros du quotidien. »

  • Deadpoule (6% d’alcool par volume) : ambrée américaine houblonnée,
  • Betty Poule (4% d’alcool par volume) : blonde américaine,
  • Sitting Poule (7,5% d’alcool par volume) : IPA amère et fruité,
  • Sitting PouleS (7,5% d’alcool par volume) : DIPA très amère,
  • Jicé (5% d’alcool par volume) : blanche belge aux notes de coco, ananas et litchi,
  • Ginger (6,5% d’alcool par volume) : brune anglaise.

Des collections de bières

Les ingrédients de bases à la fabrication des bières de Séverine proviennent de la malterie du château, situé en Belgique, à la frontière avec la France. « Je concocte mes bières aux fruits et celles aux légumes avec les produits de maraichers locaux, détaille la jeune femme. Certains fournisseurs d’AMAP me proposent souvent leur surplus. Cela me permet de créer des bières de saison ».

La Brasserie Co-Kot’ propose également une collection printemps été composée de trois bières légères en alcool, mais aux gouts délicats et différents. Elle porte le nom de « La Bière de Quand t’as Vraiment Soif ». Régulièrement, Séverine expérimente et teste d’autres bières éphémères avec des fruits (rhubarbe…) ou des légumes (betterave, fenouil…), du Sarrasin, des épices, du miel… « Mes bières Co-Kot’ sont avant tout des bières gouteuses, agréables et conviviales. »

Séverine a des projets à foison. D’abord, elle va continuer à brasser de nouvelles éditions limitées car la création est infinie. Ensuite, Séverine élaborera trois recettes pour sa collection automne hiver et des bières en collaboration. Enfin, elle développera un bar Co-Kot’ nomade afin de s’installer dans d’autres lieux, évènements et / ou festivals. Roule ma poule !

N’oubliez pas que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
@mesbieres.fr

Dernières brasseries ajoutées

Ferme de La Pommeraye

À la Ferme de la Pommeraye, Tony et Quentin Birée ont diversifié l’exploitation familiale. Tony, brasse des bières artisanales avec l’orge de la ferme, tandis que Quentin produit des cidres et jus de pomme avec les fruits des vergers voisins.

La Beerouette

La naissance de la Beerouette, fondée par Gildas Béhue, à Bretteville-sur-Odon, près de Caen (14), est un rayon de soleil dans la morosité.

Brasserie Brew’meersch

Charles-Édouard Breemeersch a créé la pico-brasserie bio Brew’meersch à La Neuville Chant d’Oisel, près de Rouen-Boos (76), en 2021.

La Brasserie de l’Arbre

En février 2021, Jean Boisnard a fondé La Brasserie de l’Arbre, à Bagnoles-de-l’Orne, une région davantage associée au cidre et au poiré.

error: Notre contenu est protégé.